Les membres de l’Ordre des Ingénieurs du Québec pratiquant dans les domaines de la géologie, de l’hydrogéologie ou de la géophysique sont invités à devenir membres de l’Ordre des géologues du Québec.

Le statut de membre OIQ auprès de l’Ordre des géologues du Québec sous-entend que ce dernier doit s’acquitter de ses responsabilités professionnelles et des normes édictées par les deux organisations. Toutefois, certains accommodements sont possibles en ce qui reflète la tenue d’une assurance responsabilité professionnelle.

Procédure d’inscription

Les membres de l’Ordre des ingénieurs du Québec qui souhaitent s’inscrire au Tableau de l’Ordre des géologues du Québec doivent présenter :

  1. Une demande de permis de géologue sur le formulaire A-4 qui sera déposé au comité des examinateurs pour évaluation et recommandation au conseil d’administration ;
  2. Une preuve de diplomation d’un programme de génie reconnu en vertu de l’article 1.32 du Règlement sur les diplômes délivrés par les établissements d’enseignement désignés qui donnent droit aux permis et aux certificats de spécialistes des ordres professionnels et ;
  3. Une preuve d’inscription au Tableau de l’Ordre des ingénieurs du Québec en date de la demande présentée à l’Ordre des géologues du Québec.

 

Assurances responsabilité professionnelle
Si le membre OIQ détient une assurance professionnelle, il doit s’assurer que les actes professionnels issus de son travail en géologie, en hydrogéologie ou en géophysique soit conforme aux exigences du Règlement sur l’assurance responsabilité professionnelle des membres de l’Ordre des géologues du Québec; si cette couverture est conforme aux exigences du Règlement, le membre n’a pas à dédoubler sa couverture en assurance professionnelle. Toutefois, le membre OIQ doit préciser les informations de couverture en assurance lors de son inscription annuelle.

 

Tenue des dossiers et cessation d’exercice
Le membre OIQ doit prendre en considération les dispositions du Règlement sur la tenu de dossiers et des bureaux et sur la cessation d’exercice des géologues, notamment:

  1. La tenue des dossiers professionnels, des mandats et des termes de rétention des dossiers tels que prévus à la Section II du règlement.
  2. Du maintien des équipements, de leur inspection, calibrage, étalonnage et des registres des activités de ces activités prévues à la Section III du même règlement, et finalement,
  3. Des règles concernant la cessation temporaire ou définitive ou de la limitation de l’exercice de la géologie prévues à la Section IV du règlement.